Prononciation anglaise2021-07-19T18:48:54+02:00

La prononciation anglaise

Il n’est de secret pour personne que les francophones éprouvent de réelles difficultés à prononcer les mots anglais. Ainsi pour certains d’entre nous, cette difficulté à prononcer l’anglais entraîne un véritable blocage dans l’apprentissage de la langue.

Partons ensemble à la découverte des conseils qui vous permettront de reconnaître les fautes les plus courantes et ainsi de ne plus les commettre. Nous verrons également comment travailler son accent anglais. Alors c’est parti, let’s talk English !

I. 6 règles d’or pour paraître phonétiquement bilingue en anglais

Comme nous l’avons mentionné en introduction, la manière de prononcer les mots en  anglais est bien différente de celle du français. Voici un florilège des erreurs les plus fréquentes en termes de prononciation et les conseils pour ne plus les commettre.

1. La prononciation du « th »

Prononcer le « th » pour les non-anglophones peut devenir un véritable casse-tête. Il est très important de retenir qu’il ne faut pas prononcer cette lettre comme un « z » ou un « s ». Ainsi, le mot « this » ne se prononce nullement « zis » au même titre que « thick » ne se prononce pas « sick ». Vos interlocuteurs auraient alors du mal à vous comprendre.

Vous pouvez alors vous demander comment prononce-t-on le « th » en anglais ? Avec l’alphabet phonétique internationale, cela donne [θ] si la prononciation du « th » est marqué, comme dans le mot tooth ou mouth. À l’inverse, si la prononciation du « th » est légère, il s’écrit [ð]. On retrouve cette manière de prononcer dans le mot think par exemple.

Mais, me direz-vous, cela ne nous avance pas beaucoup sur la manière de prononcer concrètement cette association de lettres, typique de la langue anglaise. Ainsi, d’un point de vue pratique, si vous souhaitez prononcer « th » correctement, il faut que vous placiez le bout de votre langue entre vos incisives et que vous appuyez plus ou moins légèrement sur celles du dessus. N’oubliez pas de laisser passer tout de même un filet d’air sans quoi vous ne pourrez émettre un son !

Afin que vous ayez un aperçu concret de la manière de le prononcer, n’hésitez pas à écouter nos enregistrements audios disponibles ci-dessous :

  • Pour le « th » prononcé de manière légère :
  • Pour le « th » prononcé de manière accentué :

2. Différenciez le « i » anglais de celui du français

Lorsque nous rencontrons des mots comprenant des i (mais également les y) en anglais, nous sommes tentés de les prononcer de la même manière qu’en français. Par exemple, les Français ont tendance à prononcer le mot « traffic » de la même manière que le mot trafic.

Cependant, tel n’est pas le cas. En effet, le son i anglais, ressemble davantage au son é (e accent aigu) qu’au i français. Ainsi, pour que vous compreniez la logique de prononciation, tentez de remplacer les i par des é dans les mots suivants : tiny, very, sing, party…

L’enregistrement suivant vous permet d’en avoir la prononciation exacte :

3. N’oubliez de prononcer les « h »

Dans la langue française, la plupart des lettres h sont muettes ! En anglais, c’est tout l’inverse : il faut les prononcer dans la plupart des cas. Cela peut nous paraître étrange, mais c’est une véritable erreur de prononciation qui s’apparenterait à ne prononcer aucun b dans une phrase par exemple. Cela donnerait : « La rebis routait dans les ois ».

Sa prononciation de la part des Français peut sembler parfois artificielle, avec un caractère un peu forcé. Au contraire, il faut prononcer cette lettre de manière fluide, comme tout autre consommateur.

Pour ce faire, il faut que vous souffliez l’aire depuis le fond de votre gorge. Le résultat doit être similaire à la prononciation des onomatopées françaises « hi! hi! » ou « ha! ha! ». Son écriture dans l’alphabet phonétique est la suivante : [eɪtʃ] et cela se prononce « etch ».

Afin d’exercer votre English, entrainez-vous à prononcer les mots suivants et écouter l’enregistrement qui suit : Inhabitant, heart, hand.

4. Ne pas rouler les « r » !

La prononciation de cette lettre est problématique pour les francophones. En effet, nous sommes habitués à rouler les r au fond de notre gorge. Cependant, si vous souhaitez paraître parfaitement bilingue et ne pas parler tel un « frenchy » vous devez changer votre manière de prononcer cette consonne.

Pour ce faire, vous devez prononcer le r en recourbant votre langue dans votre bouche, sans que celle-ci ne touche votre palais. En effet, vous rouleriez alors les r. Afin de pratiquer votre prononciation, entraînez-vous à prononcer des mots tels que rear, run, return, very.

Afin d’avoir un aperçu audio concret de la prononciation de cette lettre, n’hésitez pas à écouter l’enregistrement suivant, qui vous permettra de prononcer vos r tel un véritable anglophone.

5. Maîtrisez la prononciation de l’alphabet anglais

Bien prononcer la langue anglaise, comme nous l’avons vu, peut parfois s’avérer complexe. Afin de vous éviter bien des complications, apprendre par cœur la prononciation de l’alphabet anglais peut s’avérer être une très bonne tactique.

Vous maîtriserez ainsi déjà la prononciation de mots que vous rencontrerez pour la première fois. Afin d’en savoir davantage sur la prononciation des lettres de l’alphabet anglais, n’hésitez surtout pas à consulter notre article consacré à ce sujet.

6. Accentuez la prononciation des syllabes

L’anglais, comme de très nombreuses langues à travers le monde, est une langue tonique. Cela signifie que les mots de plus d’une syllabe sont accentués sur l’une d’entre elles. Ainsi, l’une se retrouvera davantage prononcée que l’autre. Par exemple, dans le mot « scissor », on prononcera davantage la première syllabe que la seconde.

Mais alors, comment savoir quelle syllabe faut-il accentuer ? Généralement, c’est à force d’écouter et de répéter la prononciation des mots que vous saurez sur laquelle appuyer ! Vous pouvez également consulter un dictionnaire, qui vous donne la provocation des mots grâce à l’alphabet phonétique international.
Dans ce dernier, la syllabe accentuée est indiquée par une apostrophe. Par exemple :
Dans le mot « around » qui se prononce [ə’raʊnd], il s’agit de la 2ème syllabe qui est accentuée. À l’inverse, dans very, prononcé [‘verɪ], c’est la 1ère syllabe qui est accentuée.

Afin d’en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter notre article détaillé sur l’accent tonique en anglais.

II.  Comment travailler son accent anglais ?

Cependant, il ne suffit pas de connaître quelques règles théoriques de prononciation afin de bien s’exprimer en anglais. Réussir à bien prononcer la langue anglaise est un travail de longue haleine, qui nécessite une méthodologie bien spécifique.

1. Écoutez l’anglais régulièrement

Premièrement, afin de réaliser de grands progrès dans la prononciation de la langue anglaise, il est important que vous vous confrontiez régulièrement à la langue. Vous automatiserez ainsi certains procédés sans même vous en rendre compte.

Pour ce faire, différents moyens vous permettent d’écouter de l’anglais quotidiennement. Vous pouvez ainsi regarder la télévision en anglais, comme la BBC. Regardez votre série préférée ou encore le tout nouveau Blockbuster en anglais est également un très bon moyen.

De très nombreux podcasts et fichiers audios sont également disponibles sur la plateforme parlez-vous anglais afin de vous permettre de réaliser de grands progrès en anglais !

2. Répétez inlassablement !

Comme l’apprentissage de toute langue vivante, l’anglais nécessite d’être pratiqué. Il ne suffit ainsi pas simplement d’apprendre les règles théoriques et d’écouter de l’anglais régulièrement pour savoir le prononcer.

Non, le secret, c’est de pratiquer ! Et pour ce faire, rien de mieux que de répéter, répéter, répéter ! Pour ce faire, sélectionnez les mots sur lesquels vous avez le plus de mal ! Écoutez ensuite à plusieurs reprises leur prononciation. C’est ensuite à vous de les prononcer à plusieurs reprises afin que vous enregistriez leur prononciation ! Vous ferez ainsi travailler votre mémoire auditive.

Il peut également être intéressant de vous enregistrer puis d’écouter ce que vous venez de dire. Ainsi, vous pourrez plus facilement vous rendre compte de vos erreurs éventuelles et les rectifier rapidement.

3. Suivre des cours de prononciation

Enfin, quels que soient les mécanismes d’apprentissage que vous mettrez en place, rien ne peut remplacer des cours de prononciation. Que ce soit avec un professeur particulier ou sur une plateforme en ligne, en présentiel ou à distance, c’est par ce moyen que vous ferez le plus de progrès !

Vous pouvez entre autres, consulter les très nombreux articles de parlez-vous anglais concernant la prononciation anglaise. Détaillés et clairs, ils abordent l’ensemble des points de prononciation que vous avez besoin de connaître. N’hésitez donc pas à vous servir de cet outil très précieux pour vous faire progresser rapidement en anglais !

Ainsi, l’article que vous venez de lire aborde les grandes bases de la prononciation anglaise. Pour davantage de précision, consultez nos articles ci-dessous !

Retrouvez nos articles sur la phonétique anglaise :

Bénéficiez de cours d’anglais financés grâce au CPF (Compte Personnel de Formation).
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance ou en autonomie sur une plateforme d’apprentissage.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7.

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2 pour valoriser votre CV.

TEST cours banniere site anglais

Vérifiez votre éligibilité avec un conseiller pour faire financer votre formation en remplissant ce formulaire :


Bénéficiez de cours d’anglais financés grâce au CPF (Compte Personnel de Formation).
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance ou en autonomie sur une plateforme d’apprentissage.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7.

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2.

cours banniere site anglais2

Vérifiez votre éligibilité avec un conseiller pour faire financer votre formation en remplissant ce formulaire :